MechaniXnews – 30.04.2021

Loin du carbone

Avec la Convention Way to Zero, VW a annoncé hier son intention de décarboner l'entreprise. L'entreprise basée à Wolfsburg veut être climatiquement neutre d'ici 2050. Nouvel objectif intermédiaire: d'ici 2030, les émissions de CO2 par véhicule doivent être réduites de 40% en Europe. Un modèle VW moyen émettra ainsi environ 17 tonnes de CO2 en moins. Outre une montée en puissance rapide de l'électromobilité, VW souhaite rendre la production, y compris les chaînes d'approvisionnement, ainsi que le fonctionnement des e-modèles climatiquement neutres. De plus, il y a le recyclage des batteries haute tension. Un facteur important pour une mobilité électrique neutre en CO2 est la recharge à 100% d'électricité renouvelable. En conséquence, près de 50% des émissions de CO2 peuvent être évitées par rapport au mix électrique normal de l'UE.

MechaniXnews – 28.04.2021

Ensemble on va plus vite et plus loin

Les avancées technologiques en matière de réseautage, d'automatisation, de partage et d'électrification entraînent des changements majeurs dans l'industrie automobile. Les constructeurs automobiles développent actuellement des solutions de communication pour les véhicules indépendamment les uns des autres. Mais maintenant, Daihatsu, Mazda, Subaru, Suzuki et Toyota se sont mis d'accord sur le développement conjoint de normes de communication pour les véhicules de nouvelle génération. De cette manière, les nouveaux services devraient être mis en réseau et normalisés plus facilement. Cela signifie que chaque fabricant peut se concentrer davantage sur le développement de ses propres applications et services sur la base de l'infrastructure partagée. Les partenaires doivent être ouverts à la coopération avec d'autres entreprises partageant les mêmes idées.

MechaniXnews – 28.04.2021

Gemeinsam schneller und besser

Technologische Fortschritte bei Vernetzung, Automatisierung, Sharing und Elektrifizierung sorgen für grosse Veränderungen in der Autoindustrie. Aktuell entwickeln die Autohersteller unabhängig voneinander Lösungen für die Fahrzeugkommunikation. Nun haben sich aber Daihatsu, Mazda, Subaru, Suzuki und Toyota auf die gemeinsame Entwicklung von Fahrzeug-Kommunikationsstandards der nächsten Generation geeinigt. Auf diese Weise sollen neue Dienste komfortabler vernetzt und standardisiert werden. So kann sich jeder Hersteller stärker auf die Entwicklung eigener Anwendungen und Dienste auf Basis der gemeinsamen Infrastruktur konzentrieren. Die Partner sollen offen sein für eine Zusammenarbeit mit weiteren gleichgesinnten Unternehmen.

MechaniXnews – 26.04.2021

Plus durable grâce aux biomatériaux

Les constructeurs et les fournisseurs automobiles recherchent intensivement de nouveaux matériaux durables pour réduire l'empreinte carbone des véhicules. Un exemple d'un tel matériau est l'oryzite, qui pourrait remplacer partiellement les composants en plastique des voitures d'aujourd'hui, qui sont principalement fabriqués à partir de pétrole. L'oryzite est fabriquée à partir de balles de riz. Ceux-ci sont ensuite ajoutés avec des enzymes qui proviennent également de la plante de riz. Le résultat est un polymère naturel dont le processus de fabrication nécessite 0,0625 kWh d'énergie par kilogramme. A titre de comparaison: La production de polypropylène nécessite entre 0,25 et 0,36 kWh/kg. Seat teste actuellement ce matériau dans le cadre d'un projet pilote de production d'éléments d'équipement pour le modèle Leon.

MechaniXnews – 23.04.2021

Trois pots pour l'hydrogène

Toyota développe un moteur à combustion interne à trois cylindres fonctionnant à l'hydrogène. L'unité est testée en sport automobile, dans une Corolla à transmission manuelle et traction avant. Le moteur de 1,6 litre reçoit le carburant H2 via un système d'injection modifié dans les chambres de combustion. La combustion est plus rapide qu'avec des moteurs à essence comparables, ce qui conduit à une meilleure réponse du moteur. Le plus grand avantage de ce type d'entraînement: les moteurs à hydrogène ne produisent aucune émission locale de CO2. Dans les années 2000, BMW et Mazda ont également essayé les brûleurs H2, mais ont ensuite cessé de les développer. Aujourd'hui, le moteur à hydrogène est à nouveau testé par certains constructeurs de véhicules utilitaires.

MechaniXnews – 21.04.2021

Tournez jusqu'à 90 °

Le fournisseur Schaeffler produit des moteurs électriques pour des modules hybrides, des transmissions hybrides et des entraînements d'essieux entièrement électriques avec des puissances allant jusqu'à plus de 300 kW. Pour la première fois, Schaeffler présente un châssis roulant sur le marché chinois qui présente une solution d'entraînement sans émissions locales pour les grandes villes. Les composants d'entraînement et de châssis sont combinés pour gagner de la place dans des unités compactes, les «modules d'angle intelligents de Schaeffler». Ces modules comprennent le moteur de moyeu de roue, la suspension de roue comprenant la suspension et l'actionneur pour la direction électromécanique. La direction du module de roue est conçue comme un système de direction par câble. Avec la forme choisie de la suspension de roue, un angle de roue allant jusqu'à 90° peut être obtenu. Il peut donc être facilement manoeuvré!

MechaniXnews – 19.04.2021

Svolt fabrique sans cobalt

Comme la plupart des fabricants de batteries, la société chinoise Svolt Energy travaille également sur des cellules de batterie sans cobalt. Svolt lance maintenant la production de matériau cathodique et la cellule NMX sans cobalt (75% nickel, 25% manganèse) sera produite en série à partir de juin. Chaque année, environ 5'000 tonnes du nouveau matériau de cathode sont produites dans l'usine de cellules de Jintan dans sa phase d'expansion actuelle. La cathode est stabilisée à l'aide de procédés de dopage et de revêtement spécialement développés. De cette manière, les cellules NMX atteignent une stabilité thermique élevée et une sécurité globale même sans cobalt. Les cellules de batterie sans cobalt seront initialement proposées en deux tailles et seront également fabriquées dans une usine en Sarre à la fin de 2023.

MechaniXnews – 16.04.2021

Tampons au lieu de bouchons

Porsche a développé un nouveau processus de production en coopération avec Tesa SE. Les trous dans le corps nécessaires à la protection contre la corrosion sont scellés beaucoup plus efficacement avec des tampons adhésifs au lieu de bouchons en plastique. Le Taycan est le premier véhicule au monde à utiliser ce procédé. Un robot positionne plus de 100 pads rapidement et de manière fiable. Avec cette solution, les employés en particulier pourraient être soulagés de la charge de travail, car avec l'introduction des tampons Tesa, un processus de travail ardu dans lequel jusqu'à 3600 bouchons étaient enfoncés dans les ouvertures n'est plus nécessaire. De plus, les tampons apportent des avantages logistiques car vous pouvez vous en tirer avec une seule taille pour les quatre types de trous.

MechaniXnews – 14.04.2021

Propulsion hybride hautes performances pour l'Artura

Le groupe motopropulseur hybride haute performance de l'Artura conduit McLaren dans le monde des PHEV. Le tout nouveau moteur à essence M630 biturbo de 3 litres au format 120°-V6 est combiné à un moteur électrique compact à flux axial qui agit comme un démarreur, un générateur et un booster de couple et contribue à 70 kW et 225 Nm à l'entraînement. La batterie de 7,4 kWh permet une autonomie électrique jusqu'à 30 km. Le moteur à essence génère 585 Nm et 585 ch et, grâce à ses dimensions compactes, pèse environ 50 kg de moins que le V8 turbo de 4 litres. Depuis l'arrêt, l'Artura atteint la limite des 100 km/h après 3,0 s, et McLaren mentionne 330 km/h comme v-max. Le moteur thermique entraîne les roues arrière via une toute nouvelle boîte de vitesses à 8 rapports et le différentiel électrique. La batterie peut être chargée de 0 à 80% en seulement 2,5 heures sur la prise.

MechaniXnews – 12.04.2021

La voiture comme partenaire de communication

Dans le cadre de la stratégie «Renaulution», Renault souhaite implanter ce que l'on appelle «Software République» avec des entreprises partenaires. Sur la base d'un système ouvert, de nouvelles solutions pour une offre de mobilité durable doivent être développées et commercialisées dans ce cadre. Outre le groupe Renault, les membres fondateurs sont Atos, Dassault Systèmes, ST-Microelectronics et Thales. Dans leur collaboration, les partenaires de la République se concentrent sur les trois principaux domaines des systèmes intelligents pour une connectivité sécurisée entre le véhicule et l'environnement, des systèmes de simulation et de gestion des données pour un flux de trafic optimal et la simplification des processus de recharge des voitures électriques.